+33 1 75 44 68 90 contact@spinpart.fr

Données clefs :

Le pétrole est une roche liquide composée d’une multitude de composés organiques, essentiellement d’hydrocarbures, piégés dans des formations géologiques particulières.

Formation géologique du pétrole

La loi va plus loin : jusqu’ici peu affectés, les transports vont devoir atteindre un seuil de part d’EnR fixé à 10% en 2020 et augmenté à 15% en 2030, pour réduire peu à peu l’utilisation des carburants fossiles conventionnels (essence, diesel) au profit des carburants « verts ». La norme anti-pollution Euro6 va dans ce sens en imposant des contraintes de rejets de polluants afin de faire évoluer les véhicules pour diminuer leur impact sur la pollution.

  1. Accumulation de matière organique :

    Une minorité de la matière organique « morte » sédimente. Elle s’accumule par gravité et s’enfouie au sein de la matière minérale. Ce phénomène se produit dans des endroits confinés (lagunes, delta…), en milieu tropical et lors de périodes de réchauffement climatique.

  2. Maturation en hydrocarbures :

    Au fur et à mesure de l’ajout de couche de sédiment, la strate de matière organique, dite « roche-mère », croit en température et en pression. Avec l’aide de bactéries aérobiques qui extraient l’oxygène et l’azote, la matière se transforme en kérogène, contenant surtout du carbone et de l’hydrogène.

    Au fur et à mesure de l’enfouissement du kérogène, celui-ci est soumis à des pressions et température de plus en plus élevées. Un craquage thermique, appelé « pyrolyse » apparait à partir de 1 500 m.

    Le mélange d’hydrocarbure liquide résultant est appelé pétrole brut.
    Des hydrocarbures sous forme gazeuse sont également générés par la pyrolyse, en proportion variant selon les températures et pressions.

  3.  Emprisonnement :

    La montée en pression craquelle la « roche-mère » qui libère les hydrocarbures pour une migration vers la surface de la Terre.
    Une partie de ceux-ci sont piégés dans des zone perméables (sables, dolomites…) appelé « roche-réservoir », et ne peuvent s’échapper dû à une strate imperméable (argile, schiste…) formant les gisements de pétrole.

    Les hydrocarbures qui atteignent les premiers mètres avant la surface sont dégradés en bitumes sous l’actions de bactéries. Les produits sont des pétroles « lourds » et des sables bitumineux.

Usages du pétrole

Le pétrole est un composant clé de nos sociétés actuelles. Il est utilisé aussi bien pour l’énergie qu’il confère que pour les produits qu’il permet de concevoir.

L’infographie ci-dessous présente la chaine de valeur du secteur pétrolier différenciant généralement. l’amont (up stream) et l’aval (down stream). L’amont concerne les opérations réalisées sur le pétrole brut, c’est-à-dire avant la raffinerie. L’aval concerne les opérations de transformation du brut, c’est-à-dire à partir de la raffinerie.

Le modèle du major

Le secteur est composé d’une très large constellation d’acteurs opérants sur tout ou partie de la chaine de valeur. Les majors sont des acteurs mondiaux parmi les leaders du secteur et ayant mis en place un modèle intégré, c’est-à-dire qu’ils couvrent l’ensemble de la chaine de valeur.

Source : https://www.total.com/fr/groupe/force/business-model-integre