+33 1 75 44 68 90 contact@spinpart.fr

Afin d’accompagner le redémarrage de l’économie, l’état a mis en place, depuis le 4 septembre, un dispositif de financement des commandes clients en s’appuyant sur les solutions d’affacturage.  

Le 2ème semestre 2020 a pour enjeu fort la reprise de l’activité et donc le remplissage des carnets de commandes des entreprises. Afin d’éviter que ces dernières soient bridées dans leur reprise par des difficultés de trésorerie, le financement des futures créances liées à des commandes fermes fera l’objet d’une garantie de l’état, au même titre que les PGE (Prêt Garanti par l’Etat).

La solution repose sur l’extension, dès la signature de la commande, des mécanismes d’affacturage. L’affacturage classique permet, suite à l’émission d’une facture, de céder la créance associée à une entreprise tiers dite « factor ». Ici, avec le financement dès la signature de la commande ferme, le « factor » pourra acquérir la créance future en amont, dès la réception du bon de commande, permettant ainsi aux entreprises de gagner en trésorerie sur des délais importants.


 

🔎 Zoom sur les conditions de mise en place :

    • La solution est valable pour toute commande ferme signée avant le 31 décembre 2020 et portant sur des créances à horizon 30 juin maximum
    • Le financement de la commande doit s’opérer en amont et en complément du financement de la facturation, solution de cession de créance par affacturage classique
    • Une enveloppe de 20 milliards d’euros, au sein du dispositif global de garantie de l’état de 300 milliards d’euros, est prévue jusqu’à la fin d’année
    • Ce financement est plafonné à 12 à 18 mois de besoins de trésorerie de l’entreprise en fonction de son chiffre d’affaires 

 

Cette solution est donc une option solide et flexible pour les entreprises qui rencontreraient des difficultés de trésorerie avec la reprise de leur activité  : en effet, le réamorçage de la production engendre mécaniquement une hausse des besoins en fond de roulement. 

Les factors proposent généralement une réactivité forte (quelques heures à quelques jours) pour l’acceptation des dossiers et permettent donc une réponse rapide à des besoins de cash 

Si elles permettent de réagir rapidement, ces solutions d’affacturage restent coûteuses par rapport à des lignes de crédit classiques. La mise en place de telles solutions en sortie de crise doit s’intégrer dans une stratégie globale de gestion de la trésorerie permettant de moduler les solutions long-terme (lignes de crédit) avec des solutions comme l’affacturage utilisées pour amortir les pics d’activité et de sécuriser le recouvrement.  

Depuis 20 ans, SpinPart accompagne ses clients dans la maîtrise et l’optimisation de leur process Order-to-Cash et Procure-to-Pay.