+33 1 75 44 68 90 contact@spinpart.fr

La signature électronique permet, grâce à un algorithme cryptographique, de garantir l’intégrité d’un document et l’identité du signataire. La e-signature est communément perçue comme une solution visant à améliorer l’expérience client, augmenter l’efficacité des ventes ou à réduire les coûts. Mais la e-signature n’est pas que la digitalisation d’un processus, elle constitue également une opportunité stratégique de développement commercial : grâce à elle, on peut proposer de nouveaux produits ou services, exploiter de nouveaux canaux, cibler de nouveaux clients, développer de nouvelles zones géographiques. Il est donc parfaitement pertinent que les départements Ventes & Marketing s’intéressent à ce potentiel. Dans un futur proche, la e-signature pourrait « ubériser » certains secteurs d’activité bien établis.

La signature électronique permet, grâce à un algorithme cryptographique, de garantir l’intégrité d’un document et l’identité du signataire. Tous les documents peuvent être e-signés. Le développement de la e-signature peut être vu à la fois comme une conséquence et un catalyseur de la digitalisation croissante des processus des entreprises.

La e-signature est communément perçue comme une solution visant à améliorer l’expérience client, augmenter l’efficacité des ventes ou à réduire les coûts. Elle réduit le délai de contractualisation en supprimant les étapes de scan et d’envoi des documents aux clients. Elle améliore l’expérience vécue par le client et lui permet de gagner du temps car celui-ci ne doit signer qu’une seule fois pour toute une liasse de documents, comme c ‘est le cas pour les contrats de leasing dans le secteur automobile. Elle réduit les coûts d’exploitation : un commercial d’un point de vente devient grâce à elle plus efficace au cours de la phase de contractualisation et après (par exemple, il n’y a plus besoin d’archiver les contrats, les coûts postaux et papiers sont drastiquement réduits, le risque d’erreurs diminue fortement, etc.). Et, dernier point mais non des moindres, le temps économisé pendant le rendez-vous peut être utilisé pour réaliser des ventes croisées des services additionnels.

Mais la e-signature n’est pas que la digitalisation d’un processus, elle constitue également une opportunité stratégique de développement des ventes. De nouveaux canaux peuvent être exploités : la e-signature offre aux clients de nouvelles possibilités de souscrire à des services via les canaux digitaux (kiosque interactif, applications sur smartphone, internet, etc…). De nouveaux produits et services peuvent être proposés : la e-signature offre la possibilité de réaliser via les canaux numériques des ventes croisées d’offres de services innovants, en complément du portefeuille de produits et services actuellement distribués dans les points de vente physiques. De nouveaux segments de clientèle peuvent être ciblés : par exemple, grâce à la e-signature, les clients à mobilité réduite peuvent s’abonner à des services sans avoir à se déplacer dans un point de vente. De nouvelles zones géographiques peuvent être couvertes, la présence d’un point de vente physique n’étant plus indispensable. La e-Signature n’est pas seulement un catalyseur de digitalisation, c’est aussi un déclencheur de développement commercial.

Il est donc parfaitement pertinent que les départements Ventes & Marketing s’intéressent à ce potentiel. Une approche basique pourrait consister à analyser ce sujet à travers quatre dimensions : les produits et services, les clients, les canaux, les zones géographiques. Il serait d’aviser de faire participer les commerciaux de terrain, les clients et les prospects à des séances de créativité pour identifier les opportunités envisageables. Pas besoin de donner plus de détails à ce stade, étant donné que cette méthode est plus ou moins aisée à mettre en œuvre.

Il se pourrait que, dans un futur proche, la e-Signature « ubérise » certains secteurs d’activité bien établis.